Nos vaches sur les coteaux du Béarn

 

La partie élevage se compose de 50 vaches allaitantes, de race Blondes d'Aquitaine, réputées pour leurs qualités bouchères, leur finesse de grain et leur persillé.



Comme vue précédemment, les prairies sont omniprésente sur les coteaux. C'est donc naturellement ces dernières qui assurent l'alimentation estivale de nos bovins, de mars à novembre.

 

 

 

 

Cependant, les vaches doivent rentrer matin et soir afin d'allaiter leurs petits veaux.

 

 

 

 

Il arrive parfois que ces dernières n'ont pas assez de lait pour nourrir leurs petits, c'est notamment le cas pour les veaux destinés à la vente directe, où le lait est leur unique source d'alimentation. Il se verront donc dans l'obligation de boire le lait d'une "tante" (mère de substitution), vaches plutôt  laitières, au nombre de 5 dans notre cheptel. Elle n'accepte malheureusement pas les veaux des autres vaches, d'où le présence d'entraves.

 

 


Puis l'automne arrive, il est donc temps de préparer les réserves, notamment en céréales.

Notre maïs récolté à 30 % d'humidité par la moissonneuse batteuse, est repris par cette machine, qui après avoir aplati les grains confectionne un "boudin", (sans conservateur), qui est pret à la consommation des animaux.

 

 

 

Enfin arrive l'hiver, les conditions climatiques nous empêchent de faire pâturer nos vaches. C'est pour cela qu'elles seront laissées à l'abri, dans l'étable...

 

 

 

 

 

 

 

 


Tiens, un petit nouveau, soit le bienvenu...

 

naissance_veau

naissance_veau2

naissance_veau3

 

 

 

 

 

 






C'est à ce moment là que commence la "carrière" d'une vache (si c'est une fille) !!!

 

tete_mere

Pendant les premiers jours, le lait maternel est indispensable pour le bon développement du nouveau né. En effet, ce dernier est riche en matière grasse pour un apport énergétique important. Il contient également des anticorps, qui sont indispensable à la survie du veau, car ce dernier n'en produit pas pendant le premier mois de sa vie.

Ensuite, son alimentation se dirigera vers le solide (céréales, fourrage) au détriment du lacté (sauf pour les veaux de boucheries).

 

petit_veau

 

 

La partie lactée leur sera définitivement supprimée vers l'âge de 4 mois : c'est le sevrage.

 

 

 

 

grande_genisses_a_l-herbe

 

 

Ensuite, les génisses seront séparées de leurs mères, et seront allotées selon leur âges. Si les conditions climatiques le permettent (mars à novembre), elles pâtureront comme leurs mères, sinon, elles logeront à l'étable.

Elles seront mise à la reproduction vers l'âge 1 an et 6 mois, pour donner naissance à un petit veau 9 mois plus tard.

 

 

vache_devant_etable

 

 

Et oui, le vêlage passé, finis les folies de jeunesse. Maintenant, la cour des grands impose des contraintes, comme par exemple produire un veau par an.

L' aptitude à procréer et les qualités maternelles sont nos principaux critères de réforme. Si ces derniers ne sont pas satisfaisants, la vache se verra passer en engraissement...


 

vache_au_cornadie

 

Puis vient l'engraissement des bovins.

Pour une qualité gustative optimale et une tendreté maximale, nous utilisons également du mash (mélange de matières premières : tourteaux de soja, tourteaux de colza, tourteaux de lin, bouchon de luzerne) apportant ainsi les protéines végétales utiles aux animaux.

Nous réalisons un engraissement de longue durée (120 à 160 jours) pour apporter une saveur et un persillé maximum à la viande que nous commercialisons.